La concentration des mutuelles santé s'accélère

Depuis 2006, le nombre de mutuelles a pratiquement été divisé par trois, passant de 1 158 en 2006 à 444 fin 2016. Les sociétés de petite taille, uniquement présentes dans une seule zone géographique (parfois très réduite) ou focalisées sur un secteur d'activité professionnel, ont été contraintes de se marier ou ont carrément disparu. « Cette tendance est la résultante des contraintes qui pèsent sur les acteurs du marché : des exigences de fonds propres importantes avec Solvabilité II (règles « prudentielles » européennes, NDLR), la multiplication des contraintes réglementaires et une hausse continue des frais administratifs et de gestion », explique Camille Goossens, associé responsable du pôle assurance chez Bain & Company.