Areva, une recapitalisation nécessaire mais peut-être insuffisante ?

En grande difficulté, Areva va bénéficier d'une recapitalisation massive de 5 milliards d'euros et céder au géant de l'électricité EDF la majorité de sa branche de construction de réacteurs nucléaires (Areva NP), valorisée à 2,5 milliards d'euros: le sauvetage du spécialiste français du nucléaire s'est accéléré, mais des incertitudes demeurent.